10 novembre 2007

Les Polonais

Solidarnosc

Les Polonais

1906 : 1ère arrivée d’émigrés polonais dans les mines.

1913 : Nouvelles arrivées dans le Bassin Minier, les mineurs polonais de Westphalie fuyant la répression prussienne.

A la fin de la première guerre mondiale, il faut de la maind’œuvre à la France pour remplacer ses 1 395 000 morts et ses 2 800 000 invalides.

Le 3 septembre 1919, une convention est signée entre la France et la Pologne où le chômage sévit. La sélection des candidats est effectuée par des commissions françaises. On vérifiait l’état physique des émigrés. Les porteurs de varice ou les femmes enceintes étaient impitoyablement refoulés. Ceux qui étaient acceptés arrivaient par voie ferrée ou par mer. Sur les 400 000 Polonais arrivés en France à cette époque, 60 000 repartirent, ne pouvant s’adapter aux dures conditions de vie en émigration.

Les Polonais émigrés sont très pauvres et ne possèdent aucune qualification professionnelle. Ils sont accueillis par les compagnies houillères : 3 ou même 4 familles sont logées dans la même maison. Comme ils ne possèdent rien, quelques meubles sont livrés par les houillères qui pratiquent dès le départ la retenue sur salaire. De même, les commerçants ont l’ordre d’accorder crédit pour aider ces émigrés à vivre.

Les ménages sont disloqués : bien souvent, le mari est venu seul, essayant de gagner de l’argent pour faire ensuite venir son épouse. Les couples sont séparés de leurs enfants : ceux-ci étant restés au pays avec les grands-parents. Des banques polonaises recueillent les économies des mineurs qui désirent presque tous repartir avec un pécule afin d’acheter ensuite une propriété en Pologne. Les paroisses polonaises se créent rapidement sous l’impulsion de 46 prêtres polonais qui accompagnent les émigrés. Autour des églises, on assiste en même temps à une prolifération d’associations diverses.

Posté par mezo le cheval à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Polonais

Nouveau commentaire